Débarrassez-vous des irritations mammaires lors de l’allaitement

L’allaitement constitue un des plus beaux actes naturels entre la maman et son bébé. Il prévient le nourrisson des maladies et lui favorise une bonne santé mentale. Mais les premières tétées peuvent irriter les mamelons, ce qui représente un véritable tracas chez la mère.

Vous savez tous que de nombreux médicaments allopathiques ne sont pas indiqués pendant l’allaitement. Je vous conseille donc l’utilisation de la médecine douce, des remèdes homéopathiques.

L’homéopathie, la médecine idéale pour les mamans

 

Un de mes plus grands soucis à toujours été de trouver les remèdes idéaux pour soulager les maux et inconforts des bébés, des femmes enceintes et des mamans. C’est pourquoi j’ai fait une spécialisation en homéopathie, après mes études en médecine générale.

Cette médecine est très avantageuse pour traiter des maux délicats. Elle est douce et ses substances sont diluées.

Pendant l’allaitement, le bébé se nourrit d’une partie de ce que sa mère consomme. Dès lorLutter contre les irritations mammaires avec l’homéopathies, des substances trop dosées représentent un danger pour lui. C’est la raison pour laquelle j’oriente mes patientes vers des traitements homéopathiques.

L’homéopathie n’a aucune influence négative sur la santé du nourrisson. Elle peut être adoptée par tous.

J’ai ouvert mon cabinet à Paris pour mieux traiter les tracas des femmes et des bébés. Les médicaments homéopathiques que je prescris ne provoquent pas d’effets secondaires, ni d’interférences avec d’autres traitements. Ils agissent directement sur les symptômes pour les éliminer. Ne craignez surtout pas les soucis de dépendance, car ils n’existent pas.

Dans le souci de vous proposer un traitement efficace, je prends le temps de vous écouter. Ensuite, je vous propose le remède et la posologie indiquée. Même en utilisant l’homéopathie, je déconseille à mes patientes de ne pas s’adonner à l’automédication, car les traitements sont individualisés.

Si vous avez besoin de conseils, n’hésitez-pas à vous rendre dans mon cabinet à Paris. Mon objectif est de vous faire profiter de mon expertise.

Je vous propose non seulement des remèdes homéopathiques, mais aussi des conseils pour guérir ou prévenir vos maux.

Mieux comprendre les irritations mammaires liées à l’allaitement

Les douleurs des mamelons sont la conséquence d’une inflammation des glandes mammaires qui sécrètent le lait pendant la période d’allaitement. L’irritation de ces organes provoque des douleurs lorsque votre bébé tète.

Dans certains cas, cela se présente par l’apparition de gerçures sur les mamelons. Ce sont de petites fissures provoquées par la déshydratation des papilles mammaires, elle-même due aux tétées à répétition et à la salive du nourrisson.

Lutter contre les irritations mammaires avec l’homéopathie

Par ailleurs, les mordillements du nourrisson peuvent blesser vos mamelons et provoquer des douleurs.

Des médicaments homéopathiques pour vous soulager

Pour vos troubles d’allaitement, je suis disposé à vous proposer des traitements adéquats pour vous soulager. En cas de douleurs accompagnées de gonflement des seins, je prescris généralement le Bryonia 9CH. Vous devez prendre 3 granules jours. Si la douleur est très forte, je vous conseille le Phytolacca.

Si vous constatez que de petites lignes rougeâtres apparaissent sur vos seins, le Belladona 9CH est le médicament homéopathique indiqué. Le traitement dure trois jours.

Je traite les mamelons crevassés avec des Graphites 5CH. Vous pouvez également calmer vos seins avec une compresse imbibée de Castor equi 6, trois à quatre fois par jour.

Chez certaines femmes, les fissures ont tendance à saigner. Si vous vous trouvez dans cette situation, je vous propose le Nitricum acidum. Souvent, ces crevasses suintent et forment des croûtes jaunâtres. Les Graphites 9CH sont indiqués dans ce cas.

Pour ce qui concerne les différents traitements, vous pouvez utiliser ces médicaments autant de fois, sans être victime d’un quelconque trouble. Ils ont été produits pour vous guérir sans intoxiquer votre bébé.

Lutter contre les irritations mammaires avec l’homéopathie

Hormis les mammaires, j’interviens aussi dans d’autres situations. En cas de sécrétion insuffisante de lait, j’identifie attentivement les signes cliniques et propose le traitement adapté. En effet, il y a différents remèdes en fonction des symptômes.

L’association d’Agnus Castus 5CH et de gouttes de Racinus Communis D3 permet à votre organisme de produire suffisamment de lait.

Souvent, le lait continue de couler, alors que le bébé est déjà sevré. Dans le langage des médecins, on parle de la galactorrhée. C’est un tracas anormal qui est souvent accompagné de gonflement des seins. N’hésitez-pas à me contacter ! Je suis disposé à vous proposer des médicaments homéopathiques qui favorisent l’arrêt de la sécrétion de lait.

Mes conseils de prévention

Comme j’ai l’habitude de le dire, mieux vaux prévenir que guérir ! L’irritation mammaire est normale au début de l’allaitement, mais elle devient une source d’inconfort lorsque les lésions peinent à guérir.

Même si les remèdes homéopathiques les soulagent, certaines astuces permettent de les éviter. Ce sont des comportements à adopter dès le premier jour de l’allaitement.

Je vous conseille de bien de masser vos seins avant l’allaitement. L’objectif ici est de permettre au lait de couler facilement et rapidement, afin que le bébé n’ait pas à les presser ou à les tirer.

Sachez que le bébé mordille souvent le sein parce qu’il n’est pas dans une posture confortable. Que vous soyez assise ou couchée, adopter une bonne position pour favoriser son aisance. Vous devez le placer de sorte que vos ventres se touchent et le maintenir au niveau de la nuque, du dos et des fesses, avec les bras. Donnez-lui a téter dès qu’il a faim, il peut mordiller les mamelons s’il a trop faim.

Lutter contre les irritations mammaires avec l’homéopathie

Par ailleurs, changez régulièrement de seins pour éviter les irritations, les gerçures et les douleurs. Cela permet également de ménager votre poitrine. N’oublier surtout pas d’essuyer les mamelons après chaque tétée.

Si vous soufrez déjà d’irritations et de douleurs des seins, soyez tranquille ! Je suis disposé à vous donner des astuces simples pour les traiter rapidement.

Je recommande aux mamans d’éviter les douches à répétition et de choisir des savons doux pour se laver.

Ne baissez pas les bras, allaitez votre petit autant que possible, même si c’est douloureux. Généralement cela s’apaise au fur et à mesure que vous allaitez. Mais si le mal n’est pas soulagé après 4 jours à une semaine, n’hésitez pas à solliciter mon aide.

×