Vous avez du diabète gestationnel ? Traitez-le avec l’homéopathie

Le diabète gestationnel est un trouble qui affecte 4% des femmes lors de leur période de grossesse. C’est une maladie grave qui peut affecter le quotidien, je remarque qu’il apparait généralement pendant le deuxième ou troisième trimestre de grossesse.

Dans certains cas, je peux détecter un diabète gestationnel quand une femme enceinte est intolérante au glucose. Nous autre médecins, appelons-cela l’état prédiabétique. Mais gestationnel ou non, le diabète reste finalement le même puisqu’il s’agit d’une glycémie ou le taux de sucre dans le sang qui est anormalement élevé.

Comment détecte-t-on le diabète gestationnel ?

Les femmes d’un certain âge courent plus de risques que d’autres en matière de grossesse. Pour la catégorie des 35-40 ans que je rencontre surtout dans mon cabinet, le risque de diabète gestationnel est particulièrement présent. Je précise toutefois qu’il peut aussi affecter les plus jeunes. Et pourtant, ce trouble qui affecte la santé de la mère peut entraîner des complications aussi bien pour la mère que pour l’enfant.

Vous avez le diabète gestationnel ? Utilisez l'homéopathie

En général, ce trouble apparaît durant la grossesse, car les besoins en insuline de la future maman sont multipliés par deux voire plus. Pendant ce temps, le corps de la femme enceinte produit en parallèle et en continu des hormones anti-insuline. La conséquence de cela est que l’insuline produite perd de son effet sur l’organisme. Si finalement peu de femmes sont concernées par cette problématique, je conseille toujours à mes patientes de bien surveiller l’apparition des symptômes de diabète au cours d’une grossesse. Je tiens toutefois à rappeler que le diabète gestationnel disparaît après l’accouchement. Toutefois, c’est un des signes précurseurs d’un diabète de type 2 plus tard chez la femme.

Vous avez le diabète gestationnel

Pour reconnaître l’apparition d’un diabète gestationnel, les symptômes ressemblent généralement à ceux d’un diabète de type 2. On le reconnait aux fréquentes envies d’uriner ainsi qu’à la soif intense. Sa particularité est sa lente progression, il est ainsi difficile de se rendre compte qu’on est affecté. C’est aux médecins, comme moi dans ce cas, de détecter la présence ou non d’un diabète par un contrôle de la glycémie. J’effectue les contrôles pour les femmes « normales » entre la 24ème et la 28ème semaine de grossesse. Toutefois, pour les femmes enceintes à risque, mon test sera effectué plus tôt à 12 semaines de grossesse.

Soigner le diabète gestationnel par l’homéopathie

L’homéopathie qui est une méthode alternative de soin permet à la femme enceinte de suivre un traitement sans prendre de risques liés aux traitements dits « classiques ». Cette médecine douce ne souffre en effet d’aucune contre-indication, ne provoquant ni effets secondaires ni accoutumance. Toutefois, en ce qui concerne le diabète gestationnel, je préconise comme tous les autres homéopathes de combiner les traitements allopathiques et homéopathiques.

Parmi les traitements que je prescris à mes patientes, il n’y a rien de tel que les aliments anti-diabètes qui sont extrêmement efficaces en complément de la prise en charge médicale. L’ail et l’oignon par exemple jouent très bien ce rôle.

Ils peuvent être consommés crus ou en capsules, on peut aussi les cuire. Toutefois, je conseille toujours à mes patientes de ne les mettre qu’en fin de cuisson. Cela permet de garder tous leurs nutriments, du moins en grande partie. Je préfère également me répéter, mais il est important de prendre conseil auprès de votre médecin afin de bien calculer les doses nécessaires. Un des traitements homéopathiques les plus intéressants est l’acide lipoïque. J’ai vu avec ce type de traitement baisser de manière significative le taux de glucose, de pyrubate, de sorbitol et d’acétoacétate dans le sang en augmentant la teneur musculaire et hépatique en glycogène.

Vous avez le diabète gestationnel

Pour les diabètes naissant, je recommande la prise d’Hélonias à raison de deux capsules trois fois par jour. Pour les diabètes déjà développés,  5 granules de Syzygium et du Glycerinum chaque matin à jeun permettent de réduire le taux de sucre dans le sang et apporter quelques améliorations au métabolisme.

Vivre sa grossesse sans diabète gestationnel

Pour mes patientes qui envisagent de faire un bébé, être enceinte avec un diabète peut très bien être évité. L’essentiel est de savoir faire la part des choses notamment en ce qui concerne son hygiène de vie. Ainsi pour éviter tout risque de développement de diabète, je conseille d’avoir une alimentation saine. Pour le diabète certes, mais aussi pour d’autres maladies et troubles et surtout l’équilibre du bébé.

Il est évident que je ne saurai ne pas mentionner l’abandon total ou tout au moins la diminution d’aliments sucrés comme les boissons sucrées, le chocolat, les biscuits… Afin de renforcer cette hygiène de vie à respecter scrupuleusement, je conseille aussi la pratique d’un sport.

Vous avez le diabète gestationnel

Pas n’importe lequel évidemment, la marche, le gymnastique ou encore le vélo sont de très bons compromis pour la femme enceinte. La surveillance du taux de glycémie est aussi importante, cela afin d’éviter à subir les conséquences du diabète surtout si la prise en charge se fait trop tardivement.

×